• lundi le 26 octobre, 2020

Un nouveau programme de réduction des loyers soutient les professionnels jusqu’à la fin de 2020

Partagez nous!

15 octobre 2020 — Les libéraux de Justin Trudeau ont cherché vendredi à devancer les préoccupations économiques croissantes liées à l’augmentation du nombre de cas de COVID-19, en promettant des soutiens aux entreprises nouveaux et réorganisés pour maintenir les travailleurs sur les listes de paie et préserver les gains d’emplois menacés par la deuxième vague de la pandémie.

Le gouvernement prévoit de fournir une aide directe au loyer aux locataires commerciaux, pour un coût prévu de 2,2 milliards de dollars jusqu’à la fin de l’année, plutôt que de faire passer l’argent par les propriétaires qui n’étaient pas intéressés par une version précédente du programme.

Un programme de subventions salariales couvrira jusqu’à 65 % des coûts éligibles jusqu’en décembre.

Même si de nombreuses entreprises ont rouvert, un certain nombre d’entre elles ne sont pas à pleine capacité, tandis que d’autres s’inquiètent de survivre à une deuxième vague. Le Premier ministre Justin Trudeau a déclaré que le gouvernement voulait aider les entreprises à tenir le coup et à maintenir leurs travailleurs en activité.

La croissance de l’emploi au Canada s’est accélérée au lieu de ralentir le mois dernier, puisque l’économie a créé 378 000 emplois en septembre, ce qui a permis de ramener le nombre total d’emplois à 720 000 par rapport aux niveaux d’avant la pandémie et de faire baisser le taux de chômage à 9 %.

Il n’en reste pas moins que 1,8 million de Canadiens étaient au chômage en septembre, dont environ 1,5 million à la recherche d’un emploi. Selon Statistique Canada, le taux de chômage aurait été de 11,9 % en septembre s’il avait inclus dans son calcul les personnes qui souhaitaient avoir un emploi, mais n’en cherchaient pas.

La croissance du nombre total d’emplois pour les travailleurs les plus durement touchés par les pertes du début de l’année, comme ceux du secteur des services et des minorités visibles, est maintenant menacée par les fermetures locales, a déclaré Trevin Stratton, économiste en chef de la Chambre de commerce du Canada.

Le gouvernement a opté pour une aide ciblée dans cette seconde vague pour aider les entreprises qui sont le plus dans le besoin, a déclaré la ministre des finances Chrystia Freeland.

Le programme d’allègement des loyers, par exemple, couvrira jusqu’à 65 % des dépenses admissibles pour les entreprises, les organisations caritatives et les organisations à but non lucratif sur une échelle mobile en fonction des pertes de revenus, avec un complément pour les entreprises qui ont été fermées à cause d’un avis de santé publique, qui couvrirait jusqu’à 90 % des coûts.

“Ce n’est pas pour tout le monde. Certaines entreprises sont capables de travailler à pleine capacité malgré la COVID-19 et elles se portent bien, c’est formidable”, a déclaré Chrystia Freeland vendredi. “Ce soutien n’est pas conçu pour elles. Ces mesures sont destinées à ceux qui en ont le plus besoin”.

Bien que le porte-parole du NPD pour les petites entreprises, Gord Johns, se soit montré satisfait du nouveau programme, il a exhorté le gouvernement à antidater le financement afin que les locataires en retard de paiement ou lourdement endettés puissent obtenir un allègement que leurs propriétaires avaient refusé.

Dan Kelly, président de la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante, a déclaré qu’il était essentiel que les gouvernements fédéral et provinciaux apportent immédiatement les soutiens économiques aux entreprises touchées par les fermetures qui semblent imminentes.

Source : The Canadian Press

Partagez nous!

Postes connexes

Menu