• vendredi le 14 août, 2020

USA: “nous estimons une reprise pour fin mai” confie le réceptif Go West Tours

Partagez nous!

crédit photo : Depositphotos @ tbtb

20 avril 2020 –  Tandis que les tour-opérateurs et les agences de voyages tentent de convaincre leurs clients de reporter les séjours, les réceptifs se démènent pour leur survie, loin des aides de l’Etat Français. Tourmag, partenaire de Profession Voyages nous propose aujourd’hui de prendre des nouvelles d’un réceptif bien connu du côté des USA. Rappelons que c’est l’une des destinations préférées des Canadiens. La situation locale sur place inquiète. Quand pourrons-nous revoyager aux USA? 

Direction San Francisco et les Etats-unis avec Stephan Forget, Florence Solal et Emmanuelle Legoff respectivement président, vice-présidente et directrice générale de Go West Tours pour faire le point.

Extrait de l’entrevue publiée le 14 avril par TourMag.com

ÉTAT DES LIEUX 

“En Californie, nous sommes à 12 morts pour un million d’habitants, alors qu’à New York, ils enregistrent 319 morts pour un million de personnes. Les proportions ne sont pas les mêmes, de région en région. Tous nos employés et guides sont touchés, car il n’y a plus aucune activité économique. New York a trop attendu, c’est une certitude, mais il y a encore des Etats qui n’ont pas mis en place le confinement, même si 96% de la population américaine s’y trouve. Globalement, le gouvernement américain n’a donné aucune consigne à la population, ce sont les mairies et les Etats qui ont décidé. Miami a laissé les spring breaks se déroulaient normalement, et en Louisiane le carnaval a eu lieu, autant de manifestations qui ont généré la propagation de l’épidémie” explique Stephan Forget.

“Pour être exact, 8 Etats n’ont pas imposé un confinement à leurs populations (le jeudi 9 avril 2020), et d’autres sont partiellement fermés. Par exemple l’Arkansas, juste au-dessus de la Louisiane, n’a pris aucune mesure, tout est ouvert. De plus, les Américains peuvent voyager à l’intérieur du pays, il n’y a pas d’interdiction” précise Emmanuelle Legoff.

“Nous estimons une sortie de crise pour la fin du mois de mai” confie Emmanuelle Legoff .

QUEL IMPACT SUR VOTRE ACTIVITÉ?

Florence Solal : L’entreprise va tenir le choc. Elle a maintenant 28 ans, une période pendant laquelle, nous avons connu de nombreux chocs. Le 11 septembre a eu des répercussions, sur plus de 3 ans, avec des exercices très difficiles. Nous avons appris à mettre de l’argent de côté, même si le démarrage sera très lent, nous serons là en 2021.

Stephan Forget : Nous avons eu beaucoup de reports, nous sommes là pour rassurer nos clients, je pense que la relation avec eux est primordiale. Nous n’avons chargé aucun frais d’annulation, par rapport à d’autres réceptifs ou TO, même si l’objectif est de favoriser le report. Ce n’est pas une situation évidente, il y a un travail important pour réorganiser les voyages et reporter le plus possible à l’automne 2020.

Emmanuelle Legoff : Nous sommes tous dans le même bateau, c’est une certitude, après nous avons tous besoin de faire tourner notre entreprise.

Après Thomas Cook, puis maintenant le coronavirus, nous ne pouvons plus nous permettre de faire la banque, entre le moment où nous sommes payés et celui où nous payons les fournisseurs. C’est une dynamique, qu’il va être important de revoir.

“TROP D’ENTREPRISES JOUENT UN RÔLE DE BANQUE”

TourMaG.com – Le système de fonctionnement de l’industrie touristique est voué à évoluer dans les semaines ou mois à venir. Les tour-opérateurs se sont retrouvés totalement sans argent et au bord de la faillite, des négociations seront inévitables.

Stephan Forget : C’est une situation trop à risque, car chacun repousse le risque sur l’autre. L’assainissement du système est obligatoire. Les entreprises vont survivre pour l’essentiel, mais un changement est inéluctable, car trop d’entreprises jouent un rôle de banque. Espérons que l’industrie sorte différente de cette épreuve, mais dans le bon sens. Il y a une certaine perte de logique depuis quelque temps.

LES PRÉVISIONS

Stephan Forget :
 Nous tablons sur une année totalement anormale, car même si les frontières rouvrent, je vois mal les Français voyager à nouveau.

Si nous atteignons 50% d’activité au mois d’août, ce sera une première victoire.

L’été risque d’être très calme, en plus en France, les clients ont la possibilité de reporter leurs voyages jusqu’au 15 septembre 2020.

Stephan Forget : Nous sommes en plein dans la préparation de nos prochaines saisons, même si ce n’est pas évident car la situation n’est pas habituelle. Les tour-opérateurs planchent sur leurs brochures 2021, donc nous avons un gros travail à fournir à ce niveau-là.

Emmanuelle Legoff : D’autant que sur certaines destinations, les disponibilités ne sont pas très importantes comme sur les rocheuses Canadiennes, nous sommes dans l’obligation d’aborder l’année 2022. Nous travaillons sur de nouveaux produits, mais pas une refonte complète de la brochure.

Stephan Forget : Nous nous attendons à une année 2021 très bonne. Les gens ne pourront pas voyager en 2020, puis il y aura les reports et avec un peu de chance nous allons changer de président en novembre.

S’il n’y a pas de risque sanitaire, celle-ci pourrait être sans doute supérieure à nos espérances.

Source: Romain Pommier, Journaliste – TourMaG.com
Partagez nous!
Menu