• lundi le 26 octobre, 2020

YUL obtient une accréditation mondiale pour la mise en place de mesures sanitaires rigoureuses

Partagez nous!

21 septembre 2020 – YUL Aéroport international Montréal-Trudeau, exploité par ADM Aéroports de Montréal, devient le troisième aéroport nord-américain à obtenir l’accréditation Airport Health Accreditation (AHA) dans le cadre du Programme d’accréditation des mesures d’hygiène aéroportuaire du Conseil international des aéroports (ACI).

Ce programme évalue l’alignement des mesures et procédures sanitaires mises en place dans les aéroports sur les recommandations émises par le Groupe de travail sur la relance de l’aviation du Conseil de l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI) dans la foulée de la pandémie de COVID-19. Au nombre des éléments évalués dans le cadre de ce processus d’accréditation figurent le nettoyage et la désinfection, les mesures de distanciation physique (lorsque cela est raisonnablement possible à réaliser), la protection du personnel, l’aménagement physique des établissements, les communications avec les passagers et les installations utilisées par les passagers.

“Je suis extrêmement fier de mon équipe qui n’a ménagé aucun effort pour mettre en place les mesures sanitaires nécessaires afin d’offrir une protection maximale à nos passagers et aux employés de la communauté aéroportuaire. Cette accréditation, combinée aux commentaires positifs reçus de la part des usagers, confirme que les bonnes initiatives ont été mises en place. Le fait d’être le troisième aéroport en Amérique du Nord – le deuxième au Canada – à recevoir le AHA fait foi de notre grande proactivité », a indiqué Philippe Rainville, président-directeur général d’ADM. « La santé et la sécurité des voyageurs demeurent une priorité de tous les instants à YUL et nous serons prêts à recevoir un nombre plus élevé de passagers dans l’aérogare qui pourront voyager en toute confiance dès l’ouverture des frontières.”

Le Programme d’accréditation des mesures d’hygiène aéroportuaire respecte aussi les recommandations et les priorités de l’industrie formulées en juin 2020 par le Comité consultatif pour la relance de l’industrie aéroportuaire du Conseil international des aéroports (ACI) Amérique du Nord. Comme le recommande le rapport, le redémarrage et la relance du secteur de l’aviation nécessiteront une approche cohérente et harmonisée comprenant des normes et des bonnes pratiques de l’industrie. L’adhésion au AHA est une mesure concrète prise par les aéroports désirant réaffirmer leur engagement en matière de santé et de sécurité.

« Depuis le début de la pandémie de COVID-19, les aéroports nord-américains ont pris des mesures sans précédent pour assurer la santé et la sécurité des passagers et du personnel aéroportuaire », a déclaré Kevin M. Burke, président et directeur général du Conseil international des aéroports (ACI) Amérique du Nord. « Nous sommes fiers de souligner l’accréditation des mesures d’hygiène aéroportuaire octroyée à l’aéroport YUL. Cette étape importante démontre une fois de plus l’engagement profond de l’aéroport à promouvoir la santé et la sécurité au moment où le transport aérien reprend son envol. »

« La collaboration, la coopération et la cohérence à l’échelle du secteur de l’aviation seront les éléments clés qui permettront de restaurer la capacité des services aériens mondiaux et d’assurer la sécurité ainsi que la santé des passagers et, en ce sens, l’accréditation obtenue par ADM contribuera à cet effort mondial », a déclaré Luis Felipe de Oliveira, directeur général du Conseil international des aéroports (ACI) Monde. « Nous saluons et soutenons les efforts consentis par les aéroports canadiens qui travaillent en partenariat avec les responsables des services de santé publique et les transporteurs aériens pour explorer les façons de déployer les procédures de dépistage et de recherche de contacts en vue d’atténuer davantage la propagation de la COVID-19 et de rétablir la confiance du public à l’égard du transport aérien. Notre industrie doit continuer à encourager les instances gouvernementales à adopter des approches harmonisées et axées sur les risques en matière de santé et de sécurité. Cela fait partie intégrante de la réédification des services aériens au Canada et dans le monde. »

Toutefois, malgré cette distinction, l’équipe de Profession Voyages a pu observé a plusieurs reprises que certaines règles comme le port du masque porté correctement par le personnel de l’aéroport n’était pas toujours respecté.

Partagez nous!

Postes connexes

Menu